FAQ

Qu’est-ce qu’un agent commercial ?

L’agent commercial est un intermédiaire indépendant (non salarié) représentant de façon permanente les intérêts de son mandant et chargé de la négociation et/ou conclusion de contrats (vente, achat) pour le compte de celui-ci. Sur le plan juridique, il s’agit d’un mandat d’intérêt commun, le mandant et l’agent commercial ayant un intérêt économique à la réalisation des opérations confiées par le premier au second.

Que fait l’agent commercial ?

L’agent commercial, bien qu’il soit indépendant, fait partie intégrante de la force de vente de l’entreprise qui le mandate. Sa mission consiste à trouver de nouveaux clients et à fidéliser ceux qui sont déjà en relation avec l’entreprise. Il démarche les clients, négocie les prix, les quantités et les délais de livraison.

Comment l’agent commercial est-il rémunéré ?

L’agent commercial ne touche pas de salaire mais des commissions dont le montant est librement fixé par les parties. Il s’agit généralement d’un pourcentage sur les ventes ou affaires réussies par l’agent, dont le taux dépend des pratiques sectorielles, des produits/services en cause et de la zone géographique de prospection. En principe l’agent commercial obtient une rémunération très importante s’il vend bien, ou peut ne rien gagner s’il ne vend rien.

Pourquoi recourir à un agent commercial plutôt qu’à un VRP, un apporteur d’affaires ou un salarié ?

L’agent commercial, parce qu’il est indépendant, évite aux entreprises les coûts et contraintes de la gestion du personnel salarié. Le fait que l’agent commercial travaille pour plusieurs mandants constitue un atout pour la prospection car il a une vue plus globale du marché et de ses perspectives qu’un commercial focalisé sur un segment limité du marché (celui de son employeur). Par ailleurs, le coût d’un agent commercial étant directement proportionnel à son efficacité, les entreprises limitent leurs risques et coûts en recourant à un agent commercial qui ne les expose à aucun coût fixe.

Les néerlandais parlent très peu français mais ils sont connus pour être excellents en anglais. Prospecter aux Pays-Bas en m’exprimant en anglais n’est-il pas suffisant ?

Il est vrai que la maîtrise de l’anglais par la population néerlandaise est très bonne et bien meilleure que la moyenne des autres pays européens. Échanger en anglais avec des entrepreneurs néerlandais est possible la plupart du temps. Toutefois, cela n’est pas toujours le cas en pratique, tous les néerlandais n’étant pas d’excellents locuteurs en anglais. Par ailleurs, lorsque les échanges portent sur des éléments techniques ou lorsqu’il s’agit de négocier dans le détail une offre commerciale, il est nécessaire que les deux parties se comprennent parfaitement pour éviter les quiproquos.

Outre la question de la langue, les différences culturelles entre les néerlandais et les Français ne sont pas à négliger. Le marché néerlandais se caractérise par un degré d’exigence élevé et une fixation sur les prix qui peut être déroutante pour un étranger. Recourir aux services d’un agent commercial connaissant parfaitement les subtilités du marché néerlandais constitue un réel atout pour la réussite commerciale.